Trouver sa voie


Trouver sa voie n'est pas la chose la plus simple que l'on demande à un collégien. Parce que oui, l'orientation professionnelle débute dès le collège. On leur demande de choisir la filière du baccalauréat qui déterminera un minimum leur parcours professionnel par la suite. Certes nous ne sommes d'en novembre mais choisir son orientation se réfléchi bien  et en avance. Alors comment trouver sa voie ? 

+ Faire une liste des matières scolaires que l'on aime

C'est une chose toute bête mais à faire. Vous n'allez pas aller dans une filière dont les matières ne vous plaisent pas ? Vous n'allez par exemple pas faire un bac S si vous n'aimez pas les sciences ou un bac L si vous n'aimez pas les langues... Faites donc la liste de ce qui vous plais. Inversement, faites aussi la liste des matières que vous n'aimez pas. Ca vous permettra de faire un bilan et choisir au mieux la filière vers laquelle vous allez pouvoir vous diriger. 

+ Faire la liste de vos passions / passe-temps

Cela peut être important car il se peut que des métiers tournent autour de vos passions et que vous décidiez donc de vous lancer là-dedans. Par exemple, les jeunes filles qui sont passionnées de cheveux ou de beauté, vont peut être se diriger vers une filière équestre ou esthétique. Cela ne veut rien dire bien évidemment, mais ça peut vous permettre de prendre une décision.

+ Se projeter dans le futur pour visualiser dans quel domaine on se voit plus tard

C'est difficile je vous l'accorde. Quand on m'a demandé il y a 6 ans de choisir ma filière de bac, c'était une catastrophe. Je ne savais absolument pas où aller. Se projeter est donc important car cela peut vous permettre de voir comment vous vous imaginez plus tard, avec quel métier. Bien évidemment, en cours de route vous pouvez tout à fait changer d'idées, d'orientations, mais cela peut vous donner une base

+ Parler avec ses proches

Rien de mieux que de demander l'avis de ses proches. Il vous connaisse par cœur et seront donc en mesure de vous projeter dans l'avenir. Bien évidemment, vous n'allez peut être pas être d'accord avec leur avis, ils ne seront peut être pas d'accord avec vos choix. Mais vous aurez une idée de ce qu'ils en pensent. Demander aussi à vos amis dans quel domaine ils vous verrait le mieux.

+ Faire des stages donc avoir une expérience professionnelle minime 

Aller directement en immersion est une bonne chose puisqu'en plus de vous apporter une expérience, même si vous n'avez pas fait grande chose. Ce sera déjà ça de pris. En plus de l'expérience, faire un/des stage(s) vous permettra de voir si le métier vous plais réellement ou non et donc si vous vous lancez vraiment dans les études qu'il faut ou pas. Vous découvrirez par vous même les avantages/inconvénients du métier en question et vous pourrez poser toutes vos questions directement sur le terrain. 


+ Se documenter, se renseigner

La meilleure façon de vous projeter est aussi de se documenter et se renseigner auprès de professionnels. Essayer d'aller au contact de professionnels ou d'anciens élèves de votre futur lycée potentiel pour avoir des témoignages et en apprendre un peu plus sur votre "futur" métier. Ces personnes seront sûrement ravis de vous expliquez leur métier, les études qu'il faut faire, etc... C'est vraiment intéressant d'avoir un témoignage réel en plus des documents que l'on peut trouver dans les livres ou sur internet. 

+ Se lancer sans avoir peur de se tromper

"On n'a rien sans rien" : lancez vous. Si le métier que vous avez choisi vous plais réellement, alors lancez vous dans les études qu'il faut pour y arriver. N'ayez pas peur de vous tromper. Puis de toute façon, on apprend en se trompant. L'avis de vos parents est important car ils vous connaisse mieux que quiconque et seront donc en mesure de vous dire si oui ou non, ces études/ce métier vous correspond. Cependant, ne vous arrêtez pas seulement à leur avis non plus et vivez votre vie, faites ce que vous aimez et ce qui vous plais. 


+ Se tromper et changer d'orientation

Se tromper d'orientation ne signifie pas spécifiquement échec. Certes c'est un échec de parcours mais cela vous montre aussi la réalité. On n'arrive pas forcément tout du premier coup. Ce n'est absolument pas grave de se tromper et de devoir changer d'orientation. Je parle en connaissance de cause. Vous allez acquérir des compétences et de l'expérience que d'autres n'auront pas. Alors oui, vous allez vous dire que vous avez fait quelques années pour au final pas grand chose, mais je vous assure que si. Cela vous servira forcément à un moment ou à un autre. Puis ce n'est pas une honte. Se tromper d'orientation arrive à énormément d'étudiants, notamment ceux qui partent à l'université. Changez et faite autre chose, quelque chose qui vous corresponde davantage, qui colle mieux à vos valeurs, votre expérience et vos envies. Un métier, des études en cohérence avec votre capacité aussi. Peut être que finalement, la première voie que vous aviez choisi ne vous correspondait pas à cause de la charge de travail, les compétences demandées... 

Trouver sa voie n'est vraiment pas simple et peut parfois prendre du temps. Vous n'avez jamais vu de personnes plus âgées que vous reprendre des études ? Moi si, un bon petit nombre d'ailleurs. Des jeunes de 25 ans mais aussi des personnes de 45 ans. Si cela peut vous permettre de vous sentir mieux, dites vous que vous avez le droit que vous trompez. L'erreur est humaine, on a le droit de se tromper et de recommencer ! Et puis sérieusement, à 18 ans, on a encore beaucoup d'années devant nous, alors ce n'est rien de se tromper et de recommencer un autre parcours. Peut être que certains de vos amis aussi ne se plairont pas durant les débuts de leurs études et changeront de parcours en cours de route. Ne culpabilisez pas ! 

Share:

0 commentaires